Une avant première !

Hostile au style

Au bord de l'Eternel

Au bord de l'Eternel
Y a juste un cœur qui bat
Je l'ai vu naître hier
Pourtant il vibre d'immortel
Et il crache des larmes
Dans la sinueuse forêt de l'Ouest
Au bord de l'Eternel
Y a juste un cœur qui fredonne
Ses doigts fins sur les cordes du soleil
Il brûle sa chair à chanter trop haut
Mais il n'y a que dans la lumière
Qu'il rencontre l'univers
Au bord de l'Eternel
Y a juste un cœur qui cherche
L'infini, le néant, une rose
L'immuable, l'infime, un lys
Son front sur les pierres millénaires
Il écoute les heurts du temps
Au bord de l'Eternel
Y a juste un cœur qui vit
Il est en toi, en moi
En l'arbre, en l'oubli
Car il n'y a pas d'autre cœur que celui du monde
Thindòmiell


 

tags : Coeur, Individu, Monde, Univers

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Aucun pour le moment.