Achetez Retour de Brume !

Hostile au style

Aux lointains

Petit à petit, je vous vois partir
On ne peut pas s'échapper du monde ainsi
Vous devriez le savoir
Ne pas céder au désespoir
Mais le poids de vos ainés
Vous enchaîne et vous condamne
J'aimerais vous voir
Vous fondre dans l'écorce des arbres
Mais nous ne faisons plus partie du même monde
Déjà
Je vois vos silhouettes s'effacer
On ne peut pas s'échapper du monde ainsi
Vous devriez le savoir
Étendez-vous dans la terre
Afin qu'elle vous aspire
Et que l'univers vous soigne
Je vous vois avec difficulté
Déjà
Suis-je sur le bon cheval?
Thindòmiell


 

tags : Attachement, Changement, Perte

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Flora dit :

Petite remarque : "se fondre dans l'écorce est une très belle expression mais j'ai l'impression de l'avoir déjà vue dans un de tes poèmes..."
Sinon...

J'aime... on se retrouverait presque, non pas dans le poète mais dans les disparus. Et que l'univers nous soigne et nous rappelle à lui, nous éloigne un instant de cette folie qui nous hante et nous aiguillonne. Mais l'on ne part jamais bien loin, un cheval fou, quelques mots et le monde au creux des yeux...

le 02 Déc 2010