Flora dans Spered Gouez !

Hostile au style

Ce qui est là

Le soleil contre les tuiles rouges
Tente de montrer

Le sourire incertain de l'homme qui se réveille
Voudrait me faire croire

L'incohérence du ciel d'où neigent des nuages
Essaie de me dire

Que tout va bien
Qu'il n'y a rien de plus
Qu'il n'y a rien de moins
Qu'il suffit de
Qu'il faudrait
Et qu'il faut juste
Faire comme si...
Faire comme ça...
Comme ça vient
Comme si rien
N'était arrivé
Comme si rien
Rien n'arrivera plus
Comme si
Tout
Allait
Changer

Laisse-moi rire
(Laisse-moi rire)
Tout au plus
Pourra-t-on oublier
Jusqu'à ce que
De nouveau

Je suis désolée

Je sais qu'il faudrait des mots plus joyeux
Avec un vrai rire
Un peu moins jauni
Le rire qui fissure la glace dans tes yeux
Celui qui réchauffe les toits de brique rouge
Avec un vrai rire
Celui qui rassure
Celui qui guérit
Celui qui sait dire que tout va bien

Je sais qu'il faudrait
Mais je ne peux dire
Que ce qui est là

Flora Delalande


 

tags : Attentat, Impuissance, Vie

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Baradon dit :

L'état de choc ressenti face à l'horreur de l'épreuve marquant l'esprit au fer rouge. Surmonter la détresse qui envahit est un effort long et difficile.

le 01 Nov 2017