Achetez Mosaïque(s)

Hostile au style

Ce qu'on a vécu

Depuis trois jours, tu parles au passé quand tu parles de nous
Tu me donnes la main en te souvenant d'elle
Ton regard me traverse, mes caresses te survolent
Mes mots ne passent plus dans les pores de ta peau
Ma présence a glissé au fond de ta mémoire et tu ne la sens plus vibrante comme hier
Ce soir après tant de soleil il pleuvait sur la ville
J'ai mis mon manteau noir sur ma jupe d'été
Ce que versait le ciel je l'ai mis dans mes yeux
L'un s'est rempli de vert, l'autre rempli de bleu
Mon regard tout entier s'est laissé submerger
J'ai serré mon foulard autour de ma poitrine
Quand j'ai poussé la grille la nuit était tombée
Quelque part dans ma tête il reste un petit bout palpitant de l'été
Flora Delalande


 

tags : Amour, Départ, Pluie, Rupture, Soleil, Souvenir, Ville

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Baradon dit :

Des frissons me parcourent encore alors que j'écris ce commentaire juste après ma lecture. Ce texte résonne en moi, venant chercher en écho la tristesse rémanente de la fin de mon histoire d'amour. Merci pour ces vers touchants et évocateurs.

le 06 Oct 2017