Une avant première !

Hostile au style

Dans les veines du monde

Je rêve de ta main sur mon visage
Et de ton souffle dans le mien

Semeur de rêves
J’ai des graines de toi plein les veines
Je rêve que les mots que tu sèmes
Poussent aussi loin qu’il est possible
Qu’ils trouvent la porte du cœur
S’ils ne l’ont déjà trouvée
Qu’ils deviennent forêt où se perdre
Et forêt où se retrouver
Que leur tronc soutiennent le mien
Sans l’empêcher de se dresser
Et que leurs si longues branches
À force de tant s’étendre
Finissent par transpercer mon cœur
D’où mon chant s’échappera
Irriguant jusqu’à l’infini
Les veines et les rêves du monde
Flora Delalande


 

tags : Amour, Grandir, Rêve

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Aucun pour le moment.