Découvrez Fleur de feu !

Hostile au style

Départ

Il est parti ce matin
Sans un bruit, comme une ombre, sempiternel refrain
Il a franchi le seuil dans la lumière voilée
Les bribes de nos nuits dans ses cheveux bouclés

Au réveil j'étais seule dans la chambre froissée
Flora Delalande


 

tags : Absence, Amour, Départ

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Baradon dit :

Qui a connu la douleur de pareil départ ne peut qu'être ému par ces lignes puissamment évocatrices.

le 23 Oct 2017