Flora dans Spered Gouez !

Hostile au style

La Mémoire du temps

Illustration : Flora Delalande

Entrer dans la mémoire du temps.
Entre les époques et les âmes, au fond de soi, au sein du monde, au cœur des autres, dans l'inconnu d'un partage sans limite. Filer dans l'espace de nos vies. Le vent n'a pas d'âge. Son origine trône dans les séismes du ciel. Il fuit sous les tornades et se laisse aspirer par les regards trop clairs.
Je suis entrée dans la mémoire du temps.
J'ai découvert le regard de l'ancêtre, reconnu des visages que l'on m'avait dit morts. J'ai senti le vent, ses griffures sur la peau. Les souvenirs du monde sont ici et maintenant.
J'ai vu des plaines disparues, j'ai cru un temps m'être perdue. Mais j'étais bien là. Ancrée dans une époque qui devenait la mienne.
Je suis entrée dans la mémoire d'antan.
J'ai rencontré des souvenirs, des âmes floues, des paroles du passé. J'ai erré comme l'air dans les confins du ciel. J'ai rêvé des mes pères, des matins éternels. J'ai croisé des fantômes bien plus vivants que moi. Ils m'ont souri comme si j'avais toujours existé.
Mon amnésie n'était qu'un leurre.
Aucun souffle ne s'est tari.
Car jamais le vent ne meurt.
Ce jour-là, même si les jours n'existent pas, j'ai renoué avec ma mémoire d'antan.

 

tags : Mémoire, Passé, Temps, Voyage

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Lune dit :

Tu as parfaitement su rendre cette "mémoire du temps", en extraire la poésie, et le voyage entre les vents, entre les ères. J'aime beaucoup!

le 29 Avr 2012