Achetez Mosaïque(s)

Hostile au style

Le poème des étoiles

Illustration : Flora Delalande

Tout est dramatiquement certain
Sauf un léger Poème éphémère
Venu masquer l'obscénité de l'anodin
Venu combattre la tyrannie de l'amer
Un Poème infime oublié de tous
Je ne suis rien ou presque
Un Poème invisible composé de larmes douces
Tout est dans le presque
Mortels constitués de divin,
Votre vérité est un crime
L'arme fatale du chagrin
L'aveuglement du sublime
Les portes du ciel sont ouvertes
L'Homme est né pour l'infini
L'absolu insondable des découvertes
Dans lesquelles la sagesse compense la folie
C'est pourquoi le Poème doit renaître
Des cendres du concret
Ceux qui le verront apparaître
S'étendront dans les forêts
Et les étoiles les toucheront
De leur perfection lumineuse
Et les étoiles les emporteront
Vers les matinées rieuses
Ô étoiles, nos mères
Accordez-nous la grâce
En dignes héritières
Accordez-nous l'audace
D'être les créateurs de notre devenir
Accordez-nous l'amour
De nos liens de jadis et à venir
La longue marche alentour
Des Hommes de toujours
Alors nous lèverons les yeux au ciel
Alors nous vivrons dignement des étoiles
Alors nous serons loyaux envers les lois éternelles
Alors le Temps sera venu que l'éden se dévoile
Thindòmiell


 

tags : Avenir, Changement, Ciel, Espoir, Etoile, Nuit

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Aucun pour le moment.