Achetez Mosaïque(s)

Hostile au style

Naufrage Vocal

Des remous et le calme. Et le bruit de la mer dans le bruit de nos vagues. Et ces deux mains qui courent sur le clavier usé. Qui dansent au bout des ongles. Qui meurent sur chaque note pour renaître un peu mieux sur une altération. La transe de la vie qui succède à la mort par la seule musique. Et ces doigts qui s'envolent et qui remplissent l'air de leur danse infinie. Chorégraphie des ondes. Des remous et le calme. Et tes yeux qui se perdent en berceuse infinie. Et ces deux mains qui courent sur le clavier usé. Des remous et le calme. Et tes yeux qui s'écorchent au son de cette voix qui entre dans la pièce. Au-dessus de la mer, au-dessus du piano y'a des larmes de sang qui jaillissent tout à coup. Des remous et la peine qui explosent dans le son. Y'a une voix cassée au-dessus du piano. Chiffon de voix brisée au bout d'une corde vocale. Une cascade de sang sur les notes éraflées.
La souffrance s'étrangle.
La musique s'enraye.
Le chanteur s'est pendu.
Agonise dans le vent.
Au-dessus du piano qui s'effondre dans les eaux.


 

tags : Agonie, Mer, Mort, Musique, Pendaison, Transe

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Aucun pour le moment.