Achetez Retour de Brume !

Hostile au style

Novembre

Soir de novembre
De l'innocence
Une fumée d'ambre
Deux gamines au cœur mauve
Perchées au-dessus de la ville
L'univers se dessine sur les lèvres
Les yeux brillent, de lumière, d'amour ou de détresse
À vrai dire... on ne sait plus vraiment
L'eau inonde presque le regard
Alors on parle, pour conjurer l'absence, apprivoiser le monde en le nommant
On parle, on ne cesse de parler, on prend des mots dans sa poche et on les jette dans la nuit.
Ils filent dans l'espace. Comme des perles de verre qui étoileraient le ciel.
On ne cesse de parler et, quand les mots ne sont plus là, on se regarde.
Rien n'a changé mais on est ensemble.
Dans quelques heures, la simplicité ressuscitera dans les bras de l'aube.
Flora Delalande


 

tags : Amitié, Amour, Enfance, Novembre, Nuit

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Riccitelli Alexandre dit :

Bonjour,
Rémy m'a fait passer l'adresse de ton site. Bravo pour les textes. Je me suis permis d'en envoyer un Novembre à une amie dont c'est l'anniversaire ... et qui divorce !
J'essaie moi aussi d'écrire en ce moment et je ne sais pas si je suis dans le vrai, mais bon ! Peut-être aurai-je l'occasion de te faire lire quelques passages pour avis ?
Je me servirai si tu es ok de quelques textes dans le cadres de ma classe chorégraphique sur glace. Bien cordialement, Alexandre

le 13 Nov 2014
Baradon dit :

La magie de l'enfance et le pouvoir de l'amitié; j'aime les images portées par ce court texte aux accents oniriques et mélancoliques.

le 09 Oct 2018