Achetez Retour de Brume !

Hostile au style

Ouvrez !

Nous serons heureux le jour où
Nous cesserons de dire « C'est impossible. »
 « Ce n'est pas ainsi que cela fonctionne. »
 « Ça ne marchera pas. »
Et de nous claquemurer sous la frontière de notre peau.

Ouvrez les battants du sensible
Ouvrez grand la fenêtre de la raison
Ouvrez la porte
Ouvrez
Ouvrez aussi loin que possible
Et laissez entrer

Mais faites-le à votre rythme

N'écoutez celui qui parle que s'il laisse dans sa parole un espace pour la vôtre
Ne forcez rien
Surtout, refusez net que l'on force vos serrures
Prenez le temps de les comprendre
Préférez porte entrouverte à maison violentée
Laissez le temps faire son œuvre jusqu'à ce que
Sans prévenir
Le rire d'un enfant
Une parole d'amour
Le chant d'un oiseau
Glisse son minois par l’entrebâillement
Et vous demande de lui ouvrir
Alors – naturellement –
Vous ouvrirez la porte que vous teniez fermée
Et l'univers tout entier viendra faire son nid au sein de votre demeure

Passera l'hiver,
L'univers restera tout près, tout près de vous
Passeront le printemps, l'été, l'automne
L'hiver encore et jusqu'à l'infini si la porte est ouverte
Laissez-le vivre en vous, déranger votre chambre
Décrocher les rideaux,
Vous sautiller le cœur
Et vous n'aurez plus peur d'ouvrir grand vos fenêtres
Mais tentez un instant de refermer la porte
De faire taire l'enfant
De rire de l'amour
De bâillonner l'oiseau
De garder jalousement l'univers pour vous
Ne restera qu'un souvenir dans la cheminée froide
Une clef de plus sur le trousseau des craintes

Si l'univers un jour veut quitter le logis
Ne le laissez pas partir
Mais partez avec lui
Enjambez la fenêtre
Ou le pas de la porte
Soyez à votre tour
Le rire de l'enfant
La parole d'amour
Le chant de l'oiseau
Et ouvrez les battants
De la maison voisine
Ouvrez grand les fenêtres
Puis revenez chez vous
Il vous précédera
Ou habitez là-bas
Il y sera déjà
Ou partez en chemin
L'univers dans la main.
Flora Delalande


 

tags : Amour, Liberté, Partage, Relation, Vie

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Baradon dit :

Quelle douce et belle surprise avant d'aller courir le royaume de Morphée! Cet appel à l'ouverture des portes du sensible est tout simplement sublime.

le 24 Jui 2018