Achetez Retour de Brume !

Hostile au style

Prendre l'ascenseur avec un inconnu

Discours explicatif

Le fait de se trouver bloqué avec un inconnu dans un ascenseur provoque différentes réactions du corps humain, à fortiori si cet inconnu a un comportement anormal tel qu'une tendance à fixer l'autre passager sans interruption. Tout d'abord, durant les premières secondes, la personne subissant cette épreuve va, selon son tempérament, soit chercher à détendre l'atmosphère en disant quelque chose, soit faire semblant de ne rien avoir remarqué.

Si cette solution ne fonctionne pas, l'hémisphère gauche du cerveau, enclin à l'imagination et à l'émotivité va envoyer au sujet toutes sortes de signaux nerveux l'informant d'un danger. Cependant, l'hémisphère droit,examinant méthodiquement et froidement la situation va empêcher la majeure partie des signaux de l'autre hémisphère d'atteindre leur but. Cela a pour résultat de relativiser la peur et l'angoisse déclenchées par l'hémisphère gauche. Le sujet va seulement ressentir une légère sensation d'oppression. Cependant, l'hémisphère gauche étant plus efficace sur le long terme, si le tête à tête se poursuit, les signaux négatifs vont peu à peu annihiler les signaux positifs. Cette annihilement va provoquer sur le sujet des frissonnements, un désordre total dans les pensées, des bouffées de chaleur et une sensation d'étouffement très prononcés. De plus, le corps va secréter de la sueur pour que la température corporelle ne dépasse pas trente-sept degrés celcius. Ce dérèglement métabolique va ensuite en s'aggravant au fur et à mesure que la situation se poursuit et peut même aller jusqu'à l'évanouissement. Si toutefois, l'élément perturbateur disparaît, toutes les réactions sus-dîtes vont peu à peu aller en s'amoindrissant jusqu'à un retour à la situation physique et mentale initiale.


Page précédente

page / 8

Page suivante

tags : Modification, Mystère, Peur, Sentiment

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Baradon dit :

C'est un exercice très intéressant que d'écrire la même histoire sous 8 angles différents. Sachant que la première donne déjà à réfléchir en elle-même de par sa chute qui relativise l'émoi interne du narrateur par rapport à une situation somme toute banale, les autres versions témoignent d'une maîtrise du style et amène à sourire et goûter différentes saveurs. Merci pour ce bon moment!

le 08 Sep 2017