Une avant première !

Hostile au style

Reviens-moi

Reviens. J'ai besoin que tu sois là, j'ai besoin que tu reviennes habiter les ramures de mes veines.
Reviens. J'ai besoin de ta voix et besoin de te voir. Là. Maintenant. Dans ce lit un peu froid avec mes yeux tout gris.
La lumière perce à travers le grillage. Pourquoi n'es-tu plus là ?
Sans toi,c'était le vide. Un vide calme et sans heurt. Un vide plein de labeur.
Sans toi, c'était le vide. Mais ce n'était pas triste. C'était juste indolore. C'était juste infini.
Un jour tu es venue. Il y a des années. Le reste, tu le sais. Tu m'envoyais des lettres, j'en faisais des poèmes. Et ce fut un avec.
Et puis tu es partie.
Ce n'est plus comme avant. Ni comme avant l'avant. Car sans toi aujourd'hui, c'est le manque, non le vide. Cette nuance infime qui s'imprime dans mes fibres et m'inverse le cœur.
Les mots suintent à travers le plancher. Ne pouvais-tu rester ?
Où es-tu aujourd'hui ? Une autre viendra-t-elle ou bien reviendras-tu ?
Tu ne trouves pas ça bête, de se quitter comme ça, sans se dire au revoir ?
Je ne sais plus que dire.
C'est dur de m'exprimer depuis qu'on s'est quittées.
Une phrase, peut-être, une de celles qu'on aimait :
« Ne reviens pas pour moi mais reviens-moi quand même ».


 

tags : Appel, Inspiration, Manque

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Baradon dit :

Ce texte illustre mieux que je ne saurais le faire ce manque que je ressens aujourd'hui pour cet amour disparu. Parfois avec une précision troublante. Merci pour ce partage et pour mettre des mots sur une douleur.

le 03 Nov 2017