Achetez Retour de Brume !

Hostile au style

Sombreros


Une heure et demie de rêve émaillée de sourires.


C'est l'histoire de l'ombre, des ombres qui vivent leur existence propre, qui dansent d'une démarche aérienne, frôlent les murs et roulent sur le sol. C'est l'histoire d'un jeu de lumières qui se démultiplient pour pointer l'invisible du doigt. Les ombres entourent les danseurs, se dupliquent et conversent avec eux. Les danseurs se transforment en ombre, en double, en éphémère, maculent leur corps de suie. Quand une main se fait corps, un homme devient chimère. Les êtres de chair disparaissent pour laisser place à leur duplicata de brume qui danse sur l'envers d'un piano. Tandis qu'ils ne font que se croiser, leurs fantômes se superposent, s'additionnent, se pénètrent, mêlant leurs atomes intimement désertés.


Défier les lois de l'apesanteur en jouant avec les ombres. Jouer avec les mots, défiant jusqu'à l'absurde.
La poésie parfaite d'un monde en noir et blanc d'où émergent ça et là des rires d'arc-en-ciel.
Puis, petit à petit, la lumière décline, les croches deviennent blanches et le rideau se ferme.


Une heure et demie de rêve close par un soupir, une ombre dans la gorge...

 

tags : Danse, Ombre, Rêve, Sombreros, Spectacle

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

anne-marie dit :

N'aurais-tu pas un talent de critique artistique que tu m'aurais caché, entre autres ??

le 07 Aoû 2009
UnAutreLapin dit :

Ça donne envie de se perdre dans le spectacle ça...

le 16 Oct 2010
Ptitange23 dit :

Ca donne en envie d'y aller ! :) J'ai aimé !!

le 02 Jui 2011
Louis dit :

très envie même!

le 02 Jui 2011
Félix dit :

Ah, quelle critique de spectacle tu fais ! Pour un peu Decoufflé en rougirait !Très beau en tous cas, je suis conquis !

Hasta luego señora Flora !

le 01 Nov 2011
Baradon dit :

Bel hommage fait à ce spectacle que l'on imagine à couper le souffle. Se mêlent dans ce ballet d'ombres et de lumières différentes muses invoquées et évoquées avec finesse et adresse.

le 13 Nov 2017