Flora dans Spered Gouez !

Hostile au style

Valse démoniaque

Illustration : twisted kingdom

Toutes les nuits, inlassablement, la perte du sommeil
Les yeux rouges
La douleur
Et cette faim qui me ronge
Pensées tourbillonnantes
Prison de l'esprit
Gémissement lancinant
Griffes du chat contre la vitre noire
Déchirures
Draps trop lourds
Flash
Morsure de la rétine
Toutes les nuits, immanquablement, la fièvre qui me prend
Doigts fébriles
Ces spasmes de folies
Inutiles
Gestes brusques
Exaltation du vide
Lèvres froides
Ces pensées maladives
Le plafond est trop bas et les murs m'étranglent
S'acharnent contre mes os et font craquer le lit
Le plafond se décroche, explose sur mes tympans
Je sombre dans l'absence, celle qui creuse le ventre
Haut-le-cœur.
Vomir ce vide qui m'étreint
Vite
Me perfuser de calme
Ravaler mes ardeurs et mes envies létales
Dans le fond du jardin, il y a un grand arbre. Un saule pleureur immense. Une corde qui danse.
Toutes les nuits, subrepticement, la horde des démons
Spectres flous
Ricanant en silence
Dans l'obscur des pensées
Vieux amis Sortiront du miroir qui trône dans la chambre
Juste en face du lit et de mes yeux hagards.
La danse commencera
Sarabande nocturne
Qui peuple l'âme blanche
Valse enfiévrée
Folie usée
Toutes les nuits, le cauchemar, de nouveau
Les démons me caressent, s'abreuvant de délires piqués à l'arsenic
Ils s'emparent de mes affres et les aident à grandir de leurs voix éraillées
Et mon âme écorchée, en pâture, en lambeaux, se laisse dépecer.
Petit à petit
Dans le murmure des morts
et des pensées malsaines
Je déconstruis le monde
Et tue mes certitudes.
C'est alors le néant
Jusqu'aux rayons du jour
Hélas, je le sais,
Toutes les nuits finissent pour recommencer.
Flora Delalande


 

tags : Affres, Démons, Insomnie, Nuit, Sombre

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Aucun pour le moment.