Flora dans Spered Gouez !

Hostile au style

Venez vous servir !

Halte là ! C'est trop de bonheur !
Ça pulse, ça vit, ça aime, ça vibre
De sept heures à minuit
Bien plus certaines nuits

Halte là ! C'est trop de bonheur !
Je vous en donne un peu
C'est trop pour un seul homme
Toutes ces promesses, toutes ces surprises
Venez vous servir
Servez-vous pour deux

Ce n'est pas possible d'être heureuse ainsi
Ne m'a-t-on pas dit que la vie est rude
Qu'elle se mérite à coup de sueurs et de sacrifices
Pour sûr elle n'est pas un long fleuve tranquille !
C'est une cascade ivre d'être belle
Le bonheur existe Oui Je vous le dis
Venez avec moi goûter ses délices
Ses tours de magie qui jaillissent enivrent
Venez avec moi venez vous servir
Venez comme vous êtes
Tout doit disparaître

Non
Plutôt...
Faites-les grandir
Faites des boutures de petits plaisirs
De très grands vergers où croquer la vie
Cultivez l'amour sans le modifier
Repiquez les mots, les sourires discrets
Venez-donc chez moi
La porte est ouverte
Le joli jardin n'a pas de barrières
Prenez un panier
Faites la cueillette
Venez donc à deux
Venez vous servir

Une dernière chose
Avant de partir
Laissez m'en quand même
Un tout petit peu
C'est que j'aime bien
Être heureuse aussi
Flora Delalande


 

tags : Bonheur, Extase, Jardin, Joie, Partage

 

Ajouter un commentaire Signaler une erreur PDF imprimable

 

Commentaires

Baradon dit :

La poésie doit aussi exalter le bonheur des joies simples. Merci pour ce rayon de soleil matinal qui me donne l'irrépressible envie de sourire pour la journée entière.

le 11 Oct 2017